Journées du Patrimoine 2021

Journées du Patrimoine  2021, samedi 18 et dimanche 19 septembre

Accueil sur site de 10 h à 17 h.
RDV sur le parking de Peyre Auselère.

Visite du courtal (village d’estives) de PeyreAussélére à Massat (Ariège) .
Village des Schtroumpfs ou des hobbits.
un lieu hors du temps 🙂.
D’après des recherches archéologiques sur d’autres secteurs similaires, certaines cabanes remonteraient au néolithique et ont été habitées depuis sans discontinuité.

Presse

2019/09/20/le-courtal-de-peyre-auselere-va-accueillir-les-journees-du-patrimoine,8426121.php

2019/07/23/rendez-vous-au-courtal-de-peyre-auselere,8326321.php

2018/09/12/2866937-les-journees-du-patrimoine-dans-la-vallee-du-port.html

2015/06/19/2127811-patrimoine-on-va-faucher-a-courtignou-demain.html

2014/06/12/1898625-le-port-journee-de-fauchage-samedi.html

2013/06/02/1640049-massat-le-travail-reprend-au-courtal-de-peyre-auselere-courtignou.html

2012/07/26/1407458-massat-le-patrimoine-pastoral-restaure.html

Troumouse  Haille-de-Pout

un site archéologique à 2000 m d’altitude au cirque de Troumouse.

En effet, depuis plusieurs années des sondages pratiqués dans les Pyrénées occidentales suggèrent l’existence d’occupations d’altitude (vallée d’Ossau, montagne d’Anéou), mais des fouilles extensives n’ont pas pu encore être réalisées, hormis pour l’habitation d’Enveigt dans les Pyrénées Orientales. Ces occupations sont souvent interprétées comme des estives liées au pastoralisme voire à des transhumances, mais l’implantation de ces habitats dans des districts miniers ou sur des voies menant aux cols frontaliers actuels indiquent peut-être une occupation et une gestion du territoire plus complexe. Des traces d’exploitations ancienne du cuivre sont attestées dès la fin du Néolithique à la mine de de Banca (Pyrénées Atlantiques), et les travaux sur les pollutions par isotopes de plombs décelés dans les tourbières des Pyrénées occidentales indiquent également des exploitations importantes des minerais au cours de l’âge du Bronze.

Estives d’Ossau 7 000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées


http://lepasdoiseau.fr/estives-ossau/
Nous voici au départ d’un étrange voyage, un voyage dans le temps à la recherche de traces et de pierres qui parlent.

Cet ouvrage est le fruit du travail acharné des membres d’une équipe constituée autour de Christine Rendu. Leur travail a commencé en béarn, en haute vallée d’Ossau dans le cœur du Parc national des Pyrénées, il y a maintenant une dizaine d’années. Le Parc national des Pyrénées a soutenu dès l’origine ces campagnes de fouilles, en apportant tout à la fois une aide matérielle, technique et financière. Les résultats de ces recherches sont prodigieux. Jamais peut-être dans l’histoire de l’archéologie pastorale pyrénéenne on n’avait décrit avec autant de précision l’évolution des paysages, la construction d’un terroir et la formation d’une culture pastorale sur une période aussi longue.C’est vrai que les chiffres sont vertigineux !
Les chercheurs estiment que les premières traces visibles d’une activité humaine sur le site d’Anéou remontent à 6 000 ans, d’autres parlent même de 7 500 ans ! De cette période, et jusqu’à aujourd’hui, les auteurs nous conduisent au travers du temps, avec un effort de simplicité et de pédagogie, en explorant des périodes de l’histoire souvent moins connues dans les Pyrénées comme l’Antiquité. Ce panorama nous confirme que les hauts paysages ossalois sont, comme la plupart des territoires pyrénéens d’altitude, le résultat d’une interaction intime entre le milieu naturel et les sociétés qui y vivent, les exploitent et y travaillent avec plus ou moins d’intensité depuis des siècles.il me semble utile de rappeler que ces paysages culturels sont au cœur des préoccupations du Parc national des Pyrénées parce qu’ils représentent une richesse biologique inégalée, parce qu’ils sont le fruit d’une culture exceptionnelle, et que l’un n’est rien sans l’autre.ils sont tout à la fois un morceau d’histoire valléenne et une page de l’aventure humaine.Parce que nous avons aujourd’hui des moyens qui nous permettent de porter atteinte à notre environnement avec une force jamais égalée dans l’histoire de l’humanité, le Parc national des Pyrénées se tient plus que jamais aux côtés de ceux qui souhaitent révéler au plus grand nombre l’histoire de la formation de ces estives. il a été, et sera toujours en capacité de valoriser et de maintenir ces savoir-faire uniques qui sont les seuls capables de nous aider à poursuivre, dans le respect des hommes et des milieux, cette histoire commencée il y a plus de 6 000 ans ! Je vous souhaite un bon voyage dans le temps !
Laurent Grandsimon, Président du Parc national

https://www.inrap.fr/sites/inrap.fr/files/atoms/files/presentation_estives_dossau.pdf

2 extraits:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01421155/file/2-2%20Chronologie.pdf

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01405830/file/2-3%20A%20la%20recherche%20des%20pratiques.pdf